Chronique du dimanche: La théorie de l’évolution

Montréal regroupe plus de 1 600 000 personnes, sans tenir compte de ses millions de visiteurs par an, dont près de 905 600 célibataires. Je lisais un article qui ajoutait même que selon statistique canada, le Québec était la province au monde où il y avait le plus de célibataires per capita au monde.

Tandis que dans mon quotidien, tout le monde semble chercher son chacun ou sa chacune, je me demandais ce qui avait vraiment pu se passer  pour en arriver là?

 


 

De la sélection naturelle à la sélection contrôlée

Aujourd’hui c’est la saint Valentin. Journée où le plus célèbre des anges ailés à demi-nu fait son apparition dans toutes les boutiques, les restaurants, les bars, etc. D’ailleurs, en plein mois de février au Québec, il doit se geler un peu les fesses… Mais restons indulgents.

Hier soir, dans le bus,  j’ai surpris la conversation entre deux personnes dans laquelle l’une d’elle expliquait qu’il n’était plus possible, aujourd’hui, de faire une rencontre « naturellement ».

« Naturellement » ? Comment ça « naturellement » ? Qu’est ce qu’elle voulait dire ? Le coup de foudre n’était-il en fait qu’une légende urbaine pour alimenter l’espoir des célibataires ? Et les rencontres qui se produisent encore « naturellement » ne seraient toutes que des exceptions pour confirmer la règle ?

Je me demandais si les choses avaient vraiment changé aussi drastiquement dans la réalité…

J’avais l’impression d’être comme le dernier des dinosaures tant au fond de moi cette affirmation sonnait en désaccord avec mes croyances. Étais-je la seule à penser ainsi ? Devrais-je alors m’adapter à cette évolution soudaine et trouver une nouvelle façon non-naturelle de rencontrer quelqu’un ? Est-ce que ma vision de la rencontre faisait partie des espèces disparues ?

Je ne pouvais cesser d’y penser.


Une nouvelle espèce de rencontre: le Web

Les montréalais avaient-ils dépassé le stade de la rencontre ? Quand on peut tout acheter  par le Web et faire livrer l’ensemble chez soi en un clic, qui aurait alors besoin de sortir dans la rue pour faire une rencontre ?

Loin sont les bals populaires pour aider les villageois à trouver mari et femme.  Loin est l’époque de la grande galanterie et de la séduction entre hommes et femmes.

Mon ami B. essaye de me convaincre depuis les derniers mois de m’inscrire sur un réseau de rencontre par internet. En se penchant sur la question, je remarque qu’il y a plusieurs types de réseaux qui existent selon vos goûts et vos activités. Le réseau de rencontre pour les sportifs par exemple revient souvent. Dégustation de vins entre célibataire. Cours de cuisine pour personnes seules. Etc. Etc. Le marché est prolifique.

Urbania a même lancé un défi pour trouver un chum à Geneviève, l’une de leur chargée de projets, en utilisant les réseaux sociaux. Et cela a l’air de plutôt bien marcher pour Geneviève. En l’espace de quelques jours, son groupe accueillait des centaines de membre pendant que la demoiselle recevait ses premiers bouquets de fleurs.

Y-a-t-il des réseaux éco-bio à travers lesquels rencontrer l’âme sœur est possible ?

Mlle Cricri a enquêté pour vous….


Le Greendating

Si ce type d’annonce vous parle : « Cherche homme/femme, de préférence végétarien, aimant la nature, les animaux, le grand air. Accro du développement durable, maniaque du tri sélectif et adepte du vélo, vous cherchez une âme sœur qui vous ressemble avec qui allez militer pendant les manifestations anti-OGM ? », le greendating est fait pour vous.

Et oui ça existe ! Les réseaux spécialisés rassurent car on partage les mêmes valeurs et  échange sur des sujets d’intérêt commun. J’ai trouvé trois sites qui pourraient vous intéresser. Love peace est le site lancé par Green Peace depuis la Suisse en langue allemande. Espérons un élargissement au reste du monde un de ces jours.

Eco-célibataire, faites des rencontres sur :

Malheureusement, je n’ai rien trouvé de similaire au Québec mais peut-être en connaissez-vous ?

Finalement à la fin de la journée, ce que nous recherchons, c’est l’amour : celui de notre chéri, de nos enfants, de nos parents, de nos amis, etc. Alors, profitez des gens que vous aimez et joyeuse saint-valentin !

Related Posts with Thumbnails

Author: Christine

Fondatrice de Réinventer le Quotidien, Christine est la rédactrice en chef du site. Elle est titulaire d’un B.A en marketing obtenu à Dublin et d’un M.A. en communication de l'UQAM. Le jour, elle est stratège en contenu, rédactrice web, journaliste et naturopathe; tandis que le soir, elle est une maman et une conjointe épanouïe. Christine est passionnée par la santé, le bien-être, la Slow Life, le minimalisme, la cuisine, les voyages, les relations humaines et aime créer des ponts entre chacune de ses passions. Son credo? « Fais de ta vie un rêve, et d'un rêve, une réalité. »

Share This Post On

1 Comment

  1. joyeuse Saint Valentin

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This