Le repas : un moment, une rencontre avec bébé

À l’arrivée du nouveau-né, une question préoccupe souvent les parents : allaitement ou biberon ?

Chaque parent veut le mieux pour son bébé, et aujourd’hui chaque maman à la chance de pouvoir choisir ce qui lui convient.

L’allaitement est un sujet dont on entend beaucoup parler et il peut être très facile pour une jeune maman de culpabiliser si elle souhaite nourrir son bébé au biberon. Bien sûr chaque méthode a ses bienfaits et ses inconvénients.

 

Repas-bebe

 

L’allaitement fait naître chez la maman un sentiment d’exclusivité. Elle seule peut nourrir son enfant, elle est indispensable. Personne ne peut briser cette dyade. L’arrêt de l’allaitement peut souvent être vécu comme un abandon, l’impression de n’être justement, plus indispensable. Cependant beaucoup de douleurs peuvent accompagner cette alimentation ce qui demande parfois une certaine force morale pour continuer.

L’alimentation au biberon permet de partager ces « moments de repas » avec papa ou d’autres membres de la famille. Il y a moins ce côté exclusif, l’enfant est plus réglé et la maman peut plus facilement se reposer.

Dans tous les cas ce moment privilégié qui est de nourrir bébé reste une rencontre et un moment important dans la construction de votre tout petit.

D’un point de vue psychomoteur beaucoup de choses se passent lorsque votre bébé est dans vos bras et qu’a lieu son repas.

En voici quelques exemples :

 

1) Création d’un dialogue émotionnel, une transmission des émotions

Au moment du repas, le bébé est souvent porté. À ce moment le tonus des deux partenaires va s’ajuster. C’est ce que J. de Ajuriaguerra* va nommer le dialogue tonique.

C’est à travers ce dialogue du tonus, mais aussi de la voix, des mimiques faciales que bébé saura qu’il est bien avec papa ou maman.

Les échanges de regard sont aussi des moments importants au moment du repas. Il va se passer une transmission des émotions. Lorsque bébé va faire une petite mimique, le parent va réagir en reproduisant la même mimique et en y mettant du sens. Le bébé va progressivement comprendre le sens positif ou négatif de ce qu’il fait.

 

2) Le moi-peau**

Grâce aux soins et au touché du parent, le bébé va prendre conscience de son enveloppe corporelle. Ses parties du corps sont unifiées par un tout : la peau.

Il va réaliser progressivement que la peau sépare le dedans du dehors. Le bon, c’est-à-dire le lait de maman ou du biberon, reste à l’intérieur.

La peau devient aussi un moyen d’échange avec l’autre.

C’est avec ces différentes notions, sur ces bases de sensations corporelles, que le bébé va construire son « moi ». L’enfant acquiert la sensation d’habiter son corps.

 

3) Naissance du sentiment d’attachement

Le fait de bien porter votre bébé psychiquement et physiquement*** (soins, protection, bercement) fait naître entre l’enfant et les parents une relation d’attachement amenant à un bien-être général chez le bébé.

 

4) Création d’une séquence repas et de sa signification

Ce moment de repas comporte un aspect narratif qui est essentiel pour le nouveau-né. Le positionnement du bébé (idéalement en enroulement), les odeurs, les stimulations tactiles, la succion, la déglutition vont déboucher sur un sentiment de satiété. Tous ces moments répétitifs et stables (début, déroulement et fin du repas) vont donner des repères au bébé.La répétition va apporter une stabilité, une confiance au bébé ce qui va lui permettre de mieux comprendre ce qu’il vit, les états par lesquels il passe et de mieux les comprendre.

 

 

De ce fait, le moment du repas de votre tout petit, que ce soit avec l’allaitement ou un biberon, est un moment important de partage, de bien être et d’échange qui permet l’approfondissement d’un attachement et qui est de plus un soutien à votre enfant dans sa construction physique et psychique.

 

 

 

 

*Neuropsychiatre et psychanalyste français d’origine espagnole.

**Terme employé par le psychanalyste Didier Anzieu.

*** Appelé « holding » et « handling » par Winnicott : pédiatre, psychiatre et psychanalyste britannique.

Related Posts with Thumbnails

Author: Gwenaelle

Gwenaëlle est psychomotricienne spécialisée pour les bébés, enfants et adolescents. Elle a fait ses armes en France et tient compte, dans son approche, des aspects psychologiques et corporels de la personne, sans jamais séparer ces deux aspects. Sensible, douce, posée, maman empathique et engagée, elle est passionnée par tout ce qui concerne la petite enfance et aime partager sa passion. Sa maxime ? « Chacun son rythme! »

Share This Post On

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This