Un hiver au chaud avec les manteaux Desloups

Aujourd’hui rencontre avec Isabelle Deslauriers, créatrice des manteaux Desloups, des manteaux 100% laine, au look urbain et faits au Québec

 

Desloups-cover

Crédit photo: Alexandre Huppertz

 

Quel est ton parcours? Comment sont nés les manteaux Desloups?

J’ai toujours voulu travailler dans le milieu de la mode à Montréal.

J’ai travaillé en design de mode dans l’industrie montréalaise pendant une quinzaine d’années ; cependant, j’ai été très vite déçue par les styles répétitifs, copiés et recopiés que l’on retrouve. Mes valeurs ont été également heurtées par les façons de travailler avec les fournisseurs. À la fin de ma carrière dans l’industrie, j’ai géré des collections, ce qui m’a beaucoup plu.

En parallèle, mon projet de manteau en laine chaude fait au Québec commençait à émerger.

Ce n’est qu’à mon congé de maternité que j’ai pu mettre en branle mon projet ; mais j’avais une peur bleue de la vente. Il a fallu que je me concentre. J’ai donc décidé de commencer avec des articles plus petits et plus faciles à vendre que des manteaux.  J’ai créé les jupes réversibles Alice et Simone et j’ai approché deux/trois boutiques pour tester mes modèles. J’en ai vendu 10 en une seule journée! À partir de ce moment-là, j’ai réfléchi à ce que je voulais faire, et après plusieurs mois, j’ai donné ma démission. C’était le moment ou jamais de me lancer à mon compte.

Durant la première année, j’ai pu tester le marché grâce à ma marque Alice et Simone tout en développant mon concept de manteau et en cherchant un atelier de production. Ce ne fut pas chose aisée, car le milieu du textile est petit, vieillissant et stéréotypé. Le monde des manteaux est majoritairement un milieu d’hommes et il a fallu que je fasse ma place.

La première année a donc été une année de défis pour moi, car je lâchais un bon travail et un bon salaire pour me lancer à mon compte, mais cela valait le coup. Je suis satisfaite de ce que j’ai accompli et c’est tout à fait aligné avec mes valeurs.

Quelles sont les qualités nécessaires pour  mener à bien ce type de projet?

Il faut être perspicace, honnête et faire en sorte que ce que vous faites soit en lien avec vos valeurs. Aussi, il faut être très bien organisé, car il n’y a pas de « back-up ». Il faut donc savoir rattraper les erreurs rapidement que ce soit au niveau de la conception, de la production et de la gestion du produit.

Qu’est-ce qui t’inspire?

J’ai toujours été fascinée par le musée de la guerre, notamment les uniformes avec leurs coupes un peu vintage. Mes manteaux sont inspirés de ces coupes droites et classiques qui ne se démodent pas.

Pourquoi « manteaux Desloups »?

Je voulais un nom en français, qui représente le Québec et son territoire un peu sauvage et froid. Les clients aiment ce nom et s’y raccrochent. Cela les représente et ils sont fiers d’acheter un manteau fait ici.

J’ai pu voir l’évolution entre la première année où mes manteaux étaient refusés  et aujourd’hui où mes manteaux sont dans plusieurs boutiques au Québec et même à l’extérieur, comme en Ontario où le nord des États-Unis. Je sens un engouement pour ce qui est fait localement, et mes manteaux sont aussi une vitrine de ce qu’on est capable de faire au Québec.

Qu’est-ce qu’on te souhaite pour cette année?

J’espère avoir une bonne visibilité dans les médias pour faire connaître ma marque. J’ai également signé une commandite avec le Carnaval de Québec, où les duchesses porteront mes manteaux lors des défilés. Mon but est de continuer à développer ma marque.

Et dans 5 ans?

J’espère que Desloups deviendra une marque de manteaux reconnue pour sa qualité au Québec et à l’extérieur, c’est pourquoi il faut être prêt. D’ici 5 ans, je veux stabiliser ma relation avec les fournisseurs et investir auprès d’autres contracteurs pour développer de nouveaux modèles. Je souhaite également continuer ma ligne Alice et Simone.

Les manteaux Desloups sont en vente ici  et les vêtements Alice et Simone là.

 

 

Related Posts with Thumbnails

Author: Mélina

Diplômée d’un BAC en sciences politique et d’une Maîtrise en administration publique, Mélina est une gestionnaire de projets dans l’âme. Le regard vif et le verbe prolifique, elle travaille à la banque le jour tandis qu’elle dévore livres et voyages pendant ses temps libres. Également accro au sport et à la cuisine, elle adore conseiller et encourager son entourage à avoir une vie saine. Toujours à l’affût des bons plans dans ces domaines, elle vous enseignera comment retrouver et maintenir un corps sain dans un esprit sain! C’est simple, facile et gagnant selon elle!

Share This Post On

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This