[Enfant] La naissance de l’estime de soi

L’estime de soi est une donnée importante dans sa propre construction. Nous évoluons toute notre vie et nous avons besoin d’être bien avec nous-mêmes afin, tout simplement, d’être bien avec le reste du monde.

L’estime de soi se façonne au grès de la construction du Soi.

Tout commence dès la naissance

Le petit être alors en autosuffisance, bien au chaud dans le ventre de sa maman, devient tout d’un coup dépendant. Il ressent des besoins qui se doivent d’être comblés. Durant cette période, tout est centré sur lui, le nourrisson reçoit les soins nécessaires à tous ses besoins. Freud parle à ce moment de narcissisme primaire.

Par la suite, le bébé prend peu à peu conscience des interactions qu’il a avec le monde. À ce moment commence une prise de conscience de l’environnement qui l’entoure. Il comprend qu’il doit se manifester pour que ses besoins soient satisfaits. Les bases d’une conscience de soi apparaissent.

Arrivent ensuite les progrès moteurs et l’autonomisation de l’enfant. La position assise puis la marche qui éloigne peu à peu le petit des parents.

Jusqu’à trois ans, l’enfant est dans une période d’individuation.

Avec des acquisitions comme la permanence de l’objet (avant l’objet qui disparaissait n’existait plus, et c’était angoissant!) l’enfant part à la recherche de ses jouets et de ses parents… et il sait qu’il va les retrouver. L’enfant est rassuré ce qui va permettre une consolidation de sa confiance en lui.

Autour de 18 mois, c’est l’apparition du langage avec une vraie explosion de celui-ci jusqu’à trois ans. Avec la naissance du « je » l’enfant s’ancre dans sa propre personnalité. La discussion devient possible avec ce(tte) petit(e) homme(femme), un tout petit adulte.

 

Vers 7/8 ans on peut parler d’estime de soi

L’estime de soi nait des interactions avec autrui. Il s’agit réellement de la valeur que nous nous donnons et de l’idéal que nous nous faisons de nous-mêmes.

Au grès de mes lectures ce qui revient souvent, c’est la notion de valorisation de l’enfant : ce qu’il fait, dit, pense est important. Il lui faut un contexte de respect et doit apprendre à être fier de ses points forts.

Mais surtout, il faut avoir des attentes adaptées à l’enfant. Ne pas lui en demander trop ce qui pourrait le brusquer. L’enfant doit avoir un cadre sécurisé dans lequel il sera à l’aise pour exprimer son avis et où il sera libre d’exprimer ses émotions.

Une bonne estime de soi aide l’enfant à croire en lui et à avoir le courage d’être lui-même. Souvent, les enfants qui ont une faible estime d’eux même ont peu d’amis, sont vites frustrés et découragés. Ils se sentent souvent incapables…

En tant que parents, le principal est de montrer à l’enfant qu’il est aimé et accepté, avec ses qualités comme avec ses défauts. Il est un être à part entière avec des envies, des droits, mais aussi des responsabilités et des capacités de choix et de décision.

Soyez simplement à l’écoute de vos tout petits. Ils seront simplement heureux d’être écoutés.

 

Quelques références pour aller plus loin :

 

 

Related Posts with Thumbnails

Author: Gwenaelle

Gwenaëlle est psychomotricienne spécialisée pour les bébés, enfants et adolescents. Elle a fait ses armes en France et tient compte, dans son approche, des aspects psychologiques et corporels de la personne, sans jamais séparer ces deux aspects. Sensible, douce, posée, maman empathique et engagée, elle est passionnée par tout ce qui concerne la petite enfance et aime partager sa passion. Sa maxime ? « Chacun son rythme! »

Share This Post On

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This